Amaury BRUNET

"une différence qui ne fournit rien à l'esprit n'est pas une différence"

Le coronavirus (COVID-19) : les limites du tourisme de demain

Depuis l’arrivé du Coronavirus (COVID-19, le secteur du tourisme est touché de plein fouet par l’épidémie. Le nombre de touristes est en constante diminution et ce depuis Mars 2020, selon l’Organisation mondiale du tourisme.

L’épidémie tend à s’accentuer. Partout dans le monde, les réservations pour les voyages vers l’Asie se sont effondrées. Pour l’instant en France, on enregistre moins de 99% de départs sur la Chine, et moins de 60% pour les autres pays d’Asies (Thaïlande, le Cambodge et le Vietnam).

Mais actuellement d’autres pays sont contaminés. En Europe, l’Italie, la France et l’Allemagne sont devenues également infréquentables. Pour réduire la propagation du virus, certains pays comme l’Israël, le Vietnam ou récemment les Etats Unis, ne veulent plus accueillir des ressortissants Italiens et Français. En outre l’Inde a décidé d’interdire l’entrée de ses ports à tous les navires de croisière étrangers, considérés comme des pépinières à virus.

Lors de ce phénomène je me trouvais à destination de l’Île Maurice à l’occasion de mon stage de fin d’année. En effet j’ai pu voir les conséquences directes que cela à pu avoir sur l’économie et le tourisme, travaillant pour un hôtel, le Taux d’occupation est passé de 79% en Février (Pic season) à 33,5% dès l’annonce de cette épidémie… Sur l’île des précautions ont été prises, mais énormément d’acteurs ont eu des impacts. Outre les hôtels, les réceptifs et les prestataires locaux ont vu leur chiffre d’affaire mensuel, chuter de moitié…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *.

*
*
You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">HTML</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>